70 % des Français revendent leur véhicule dans les 3 à 6 ans

65 % des Français vendent leur voiture avant qu’elle atteigne les 100 000 km

2/3 des véhicules sont revendus en moins de 30 jours

Depuis juin 2017, date de lancement du tout premier rapport d’historique de véhicule, la start-up Autorigin dépoussière et fiabilise le secteur des véhicules d’occasion en proposant un service en ligne via les plaques d’immatriculations pour sécuriser les transactions. A l’occasion du durcissement des conditions de la prime à la casse intervenue le 1er août 2019, Autorigin a mené une étude(1) pour savoir à quel moment il était le plus judicieux de revendre son propre véhicule.

D'après les résultats du sondage, 70 % des Français ont déjà vendu un véhicule d’occasion. Pour 64 % d’entre eux, il s’agissait d’une voiture, pour 17 % d’un deux-roues (moto, scooter), 16 % des répondants ont quant à eux vendus un véhicule utilitaire.

Même si certaines grandes villes bannissent progressivement les véhicules les plus polluants dont ceux roulant au gazole, le diesel demeure cependant toujours le type de motorisation le plus acheté par les Français, notamment en ce qui concerne les voitures d’occasion. En effet, près de la moitié des véhicules d'occasion vendus sont des diesels soient 46 %, 32 % sont des essences, 18 % des hybrides et malgré une forte production de véhicules électriques par les constructeurs automobiles, seulement 4 % des personnes interrogées se tournent vers ces modèles.

La revente d’un véhicule d’occasion : quand et pour quelles raisons ?

Côté durabilité, 70 % des Français indiquent revendre leur véhicule entre 3 et 6 ans après l’avoir acheté. Mais pour un quart des Français, l’âge d’or de la revente est de 4 ans. Autre point intéressant qui remonte, 2 Français sur 3 décident de mettre en vente leur voiture avant que celle-ci atteigne les 100 000 kilomètres.

Différentes raisons peuvent engendrer la revente d’un véhicule d’occasion, voici celles qui ressortent de l’étude :

  • Par peur qu’elle ne se décote de trop (19 %)
  • Pour acheter un véhicule d’occasion plus récent (17 %)
  • Pour éviter de tomber en panne trop souvent (17 %)
  • Pour des raisons écologiques (15 % des sondés estiment avoir un véhicule trop polluant)
  • Pour acheter un véhicule neuf (13 %)
  • Parce que le véhicule n’est plus sous garantie (11 %)
  • Pour que le nouveau véhicule puisse obtenir la vignette Crit Air 1 ou 2 (8 %)

« L’âge moyen des véhicules d’occasion augmente régulièrement depuis des années notamment grâce aux nouvelles technologies, à la fiabilité au fait que les véhicules polluent beaucoup moins par rapport aux années précédentes ; néanmoins la durée de détention d’une voiture est toujours environ de 5 ans. Les raisons du changement sont toujours sensiblement les mêmes à près de 75 % (peur de tomber en panne, cotation, absence de garantie, etc…), cependant on voit apparaître depuis quelques années, la dimension écologique qui n’existait pas avant. La pollution que peut rejeter un véhicule prend désormais une place de plus en plus importante dans le choix des Français lors d’un futur achat. Une réelle décision pour certain (15 %) ou une coercition pour d’autres qui ne peuvent plus rouler avec des véhicules trop anciens. Les différentes primes notamment pour des véhicules d’occasion mises en place récemment par le gouvernement d’Edouard Philippe ont également incité de nombreux ménages à changer de voiture pour un véhicule plus propre et plus récent. » Fabien Cohen Solal, Fondateur d'Autorigin

Les Français préfèrent vendre leur véhicule d’occasion eux-mêmes

Concernant la façon de procéder, 70 % des personnes interrogées préfèrent vendre leur véhicule par eux-mêmes, tandis que 30 % se tourneront davantage vers des professionnels spécialisés dans la vente automobile. Près de deux tiers des Français préfèrent utiliser les sites de ventes en ligne (38 %) ou le bouche à oreille (34 %) plutôt que de passer par un garage / concessionnaire (18 %) ainsi que les réseaux sociaux ou les annonces dans la presse (10 %).

Pour estimer le juste prix à la revente, 9 Français sur 10 confessent avoir fait des recherches en amont. D'après l’étude, ces investigations ont été menées soit :

  • En regardant d’autres annonces similaires (41 %)
  • En calculant la cote sur un site spécialisé (36 %)
  • En prenant conseil auprès de professionnels automobiles (23 %)

Mais bonne nouvelle pour le délai moyen de revente, 72 % des sondés précisent avoir trouvé un nouvel acquéreur en moins d’un mois, 40 % des personnes interrogées ont même vendu leur voiture en moins de deux semaines. Incroyable !

D'après le sondage mené par Autorigin, les Français revendent davantage leur voiture lorsque les beaux jours reviennent, c’est-à-dire au printemps (33 %), que davantage en automne (25 %), en été (24 %) ou en hiver (18 %).

En matière de moyens de paiement, 1 tiers des Français (33 %) continue à se faire payer en chèque de banque. Toutefois 24 % optent plutôt pour un paiement sécurisé via une application mobile, 21 % pour le virement, 12 % par Paypal et encore 6 % préfèrent le liquide. Sachez que ce dernier moyen de paiement n’est pas du tout conseillé car vous n’aurez aucune preuve d’achat si vous devez vous retourner contre le vendeur pour vices cachés.

« Les Français préfèrent donc toujours vendre leur voiture d’occasion eux-mêmes. Ils estiment en retirer un meilleur bénéfice et une vente plus rapide. Cela a été facilité par le fort développement des sites Internet de petites annonces, d’informations de cotation ou de rapports d’historique comme Autorigin. Pour ces diverses raisons, les professionnels s’adaptent et proposent également de nouveaux services ; que ce soient les concessionnaires, les marchands ou les nouveaux entrants. » Fabien Cohen Solal, Fondateur d'Autorigin

Enfin d’un point de vue rentabilité, 80 % des revendeurs de véhicules d’occasion estiment avoir perdu de l’argent lors de la vente, parmi eux, 35 % considèrent avoir perdu moins de 1 000 euros, 39 % entre 1 000 euros et 2 000 euros, 19 % entre 2 000 euros et 3 000 euros et tout de même 7 % plus de 3 000 euros.

Cette étude réalisée par Autorigin montre que la vente d’un véhicule d’occasion n’est pas anodine. Cela demande une certaine réflexion ainsi qu’au préalable des recherches afin de vendre son véhicule dans les meilleures conditions, le plus rapidement possible et au meilleur prix.

(1) Enquête effectuée en ligne sur les réseaux sociaux LinkedIn, Twitter, Facebook entre le 1er et le 9 juillet 2019 sur un panel de 1 210 personnes représentatif de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.