Avant d’acheter la voiture de vos rêves, vous devez d’abord définir votre budget et pour ce faire, mieux vaut anticiper les frais et autres coûts futurs d’utilisation venant s’ajouter au prix de la voiture elle-même.

Les frais obligatoires directement liés à l’achat

Le premier des frais liés à l’achat de votre voiture d’occasion est celui de la carte grise (désormais appelée « Certificat d’immatriculation »). Le coût de ce certificat d’immatriculation dépendra du nombre de chevaux fiscaux du véhicule, la valeur du cheval fiscal étant fixée chaque année par délibération du Conseil Régional de votre Région. Ainsi, la carte grise est soumise au paiement de différentes taxes et redevances.

La carte grise est le document officiel qui vous relie juridiquement à votre voiture, autrement dit, qui prouve votre propriété. Elle regroupe ainsi sur un seul et même document, toutes les informations techniques concernant le véhicule. Lorsque vous achetez une voiture d’occasion, vous avez 1 mois pour mettre ce véhicule à votre nom. A défaut, en cas de contrôle, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 750 €. Il n’est plus possible aujourd’hui d’obtenir votre carte grise en vous déplaçant dans une Préfecture. Toutes les démarches doivent en effet être faites soit en ligne sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) soit auprès d’un professionnel habilité.

Pour déterminer à l’avance le coût de votre futur certificat d’immatriculation, vous pouvez utiliser le simulateur proposé par le site service-public.fr accessible ici.

Les frais à court terme et d’utilisation future

Le principal est celui lié à l’assurance du véhicule, à déterminer avec votre compagnie d’assurance directement.

Egalement, certains frais de réparation immédiate / remise en état du véhicule devront être intégrés (par exemple, changement des plaquettes de freins, des pneus ou autres). Pour vous permettre d’avoir une vision claire de l’état du véhicule deux démarches peuvent considérablement vous aider :

  • Effectuer un contrôle technique gratuit. En principe, c’est au vendeur que revient de prouver que le contrôle technique du véhicule a bien été fait mais prendre cette initiative vous-même sera l’occasion d’un échange avec un professionnel sur l’état du véhicule qui pourra s’avérer précieux.
  • Vous procurer l’historique de véhicule. Pour moins de 10 € vous serez ainsi renseigné sur des éléments aussi fondamentaux que le nombre de détenteurs passé du véhicule, leur durée de détention, la date de première circulation, la typologie d’utilisateurs et le type d’usage qui a été fait de la voiture, etc. Autant d’éléments contenus dans des rapports d’historique tels que ceux d’Autorigin qui vous permettront d’anticiper les frais de réparation potentiels du véhicule en ayant au moins une idée précise des zones à risque sur le véhicule. Si vous souhaitez proposer un rapport historique gratuit à vos futurs acheteurs, rien de plus simple, l'offre vendeur est là pour vous.

Enfin, vous devez anticiper les futurs coûts d’utilisation de votre véhicule, ceux notamment liés à son entretien (carburants, puissance fiscale, etc.).