Plymouth Fury

Aujourd'hui, la voiture autonome est perçue comme une véritable révolution. Réalisé en 1983, le film Christine raconte l’histoire d’un jeune homme, Arnold Cunningham, et d’une voiture qu’il vient d’acheter dont le surnom est le titre éponyme du film « Christine ». Mais cette voiture est en réalité vivante, elle pense et se dirige toute seule afin de tuer des humains. L’objet principal du film est ce véhicule qui n’est rien d’autre qu’une Plymouth Fury, produite en 1958.

Dans le film, cette berline reste intrigante. Il est vrai qu’en y jetant un coup d’œil de plus près, cette voiture produite à seulement un peu plus de 5 000 exemplaires semble agressive avec la forme arrondie de ses phares avant, son gros pare-chocs avant, ainsi que ses vitres totalement noires. Nul doute ! Cette voiture colle bien au rôle que le réalisateur John Carpenter souhaitait lui donner.

La Plymouth Fury du film est donc une voiture produite en 1958. Mais les premiers modèles produits remontent deux ans auparavant lorsque Plymouth était associé avec Chrysler, donnant ainsi l’entreprise Plymouth-Chrysler. Cette voiture a été peu vendue car les américains ne se reconnaissaient pas dans la réalisation de ce modèle. Sous le capot, ce bolide peut abriter un moteur V8 de 290ch ou un autre de 305ch.

Encore aujourd’hui, certaines répliques de Christine sont en circulation sur le marché américain. La marque Plymouth a rapidement disparu au début des années 2000, faute de rentabilité sur la production réalisée.