La malédiction de la Porsche 550 Spyder de James Dean

Un bien étrange mystère plane au-dessus de la mort de James Dean, célèbre acteur américain décédé en 1955 des suites d’un grave accident de la route. James Dean était un amoureux des bolides. Il souhaitait participer à la course automobile de Salinas. Et c’est en visitant un garage de Los Angeles, qu’il tomba amoureux d’une Porsche 550 Spyder. James Dean la surnomma alors à son achat « Little Bastard ». Mais plusieurs de ses amis ne trouvaient pas la voiture commode et elle n’inspirait pas confiance. La voiture semblait en parfait état et James Dean se rendit avec son bolide à cette fameuse course. Malheureusement il n’y arriva jamais. Le 30 septembre 1955, James Dean se tua au volant de sa Porsche 550 Spyder après un grave accident de la route.

L’histoire ne s’arrête pas là… On raconte que James Dean aurait été victime d’une malédiction lancée par Maila Nurmi, une actrice de film d’horreur et membre d’une église satanique. Elle et James Dean auraient eu une relation, mais ce dernier aurait catégoriquement démenti cette aventure devant la presse. Vexée, elle aurait lancé cette malédiction durant le tournage d’un de ces films. Ce sort aurait eu pour but de causer la mort de James Dean, ainsi que des autres acteurs qui tournaient avec lui. Signe du destin ou coïncidence ? Tous les acteurs du film sont décédés assez jeunes, de causes non naturelles et des années après le tournage.

Cependant, la Porsche 550 Spyder continua de faire parler d’elle bien après la mort de James Dean. Rachetée par Georges Barris pour 2 500 dollars pour être revendue en pièces détachées, la Porsche 550 Spyder accidentée fut amenée chez son nouveau propriétaire. Mais lors de la décharge du bolide, le chauffeur en charge de la livraison ne parvint pas à la descendre correctement. La Porche se décrocha trop tôt, tomba et tua le chauffeur. Plus tard, deux médecins fans d’automobile, rachètent le moteur et les transmissions de la voiture. Après que ces pièces furent installées sur leurs voitures, un des deux hommes se tua lors d’une course automobile. Deux des quatre pneus, vendus à un autre particulier, explosèrent provoquant un accident.

Entre 1955 et 1959, d’autres accidents eurent lieux, impliquant la fameuse Porsche 550 Spyder. La malédiction de la voiture de James Dean se serait-elle poursuivie ?  

Comble de l’histoire… Après que Barris, propriétaire du véhicule, en eut assez de tous ces accidents, il décida d’envoyer la voiture à la casse. Cependant à l’arrivée du camion transportant la carcasse à la casse, l’intérieur était vide et la Porsche avait mystérieusement disparu. Un scénario digne des plus grands films tragiques hollywoodiens. Aucune trace d’effraction n’a été constatée. Produite à seulement 90 exemplaires, la Porsche 550 Spyder de James Dean n’a jamais été retrouvée.

Nous utilisons des cookies pour analyser le trafic du site internet et y personnaliser son contenu.