Lincoln Continental cabriolet

Le 22 novembre 1963, l’assassinat du 35ème Président des États-Unis John Fitzgerald Kennedy a fait l’effet d’une bombe dans le monde entier. Il est tué par un tir de sniper alors que son convoi traversé à allure réduite la ville de Détroit. JFK et sa femme était alors entrain de saluer la foule à bord d’une voiture qui resta malheureusement mythique.

Le Président était assis à bord d’une limousine Lincoln Continental cabriolet bleu foncé. Cette voiture a été produite par le constructeur Ford et sortie des usines en 1961. Elle impressionnait par son design, sa calandre, et ses portes singulières. Le premier acheteur ne fût personne d’autre que le gouvernement américain. Une fois acheté, le gouvernement l’envoya chez un carrossier spécial « Hess & Einsenhardt » afin de la rallonger et de l’équiper de nombreux gadgets, dont des sièges arrière élevables pour le Président. Acheté un peu plus de 7 300 dollars, le cabriolet en valait maintenant plus de 200 000 dollars.

Mais l’histoire de cette Lincoln ne s’arrête pas au simple attentat dont Kennedy a été victime à bord. Pour des soucis d’économie, le gouvernement américain décida, après l’attentat, de conserver et de réutiliser la voiture. Elle fût de nouveau envoyée chez le même carrossier et ce dernier reçu comme instruction de blinder la carrosserie, les vitres et de poser un toit. La puissance du moteur fût également augmentée. A sa sortie, la voiture coûtait environs 500 000 dollars (3 millions d’euros).

La voiture servira pour trois autres générations de Présidents (Johnson, Nixon et Ford), la Lincoln Continental cabriolet arrête son service en 1977. Le constructeur Ford récupère le tragique modèle et l’expose depuis dans le musée Henri Ford, dans la banlieue de Détroit, ville où John Fitzgerald Kennedy perdit la vie.