La Ford Falcon, l’Interceptor de Mad Max

L’Australie est un pays qui sait reconnaître les belles automobiles. C’est d’ailleurs là-bas que le film Mad Max s’est tourné (premier opus) en 1979. Dans un univers post-apocalyptique, les nations se font la guerre pour le pétrole. Un personnage, Max Rockatansky appartient à une force policière qui tente de maintenir l’ordre. Mais lorsqu’un groupe assassine sa femme et son enfant, il part assouvir sa vengeance.

C’est à bord de son bolide, indissociable du personnage, que Mad Max part sur les routes retrouver les assassins. C’est une V8 Interceptor qu’il pilote. Au départ, cette voiture devait être une Ford Mustang. Or, à cause des budgets quelque peu réduits, la voiture utilisée est une Ford Falcon XB coupée de 1973. Sous le capot, cette Ford a été totalement modifiée. Avec son moteur V8, la Falcon de Mad Max pouvait atteindre les 260 km/h avec son moteur 400 chevaux. Dans le deuxième opus de Mad Max, l’Interceptor possédait également deux réservoirs de carburant supplémentaires de 90 litres chacun. Toujours dans le deuxième Mad Max, des explosifs ont été rajoutés pour chasser les ennemis qui se pourraient se frotter de trop près au bolide. Enfin, de nombreuses caches d’armes sont présentes un peu partout sur le véhicule, pour permettre à Mad Max de continuer sa quête de vengeance. 

Dans le troisième épisode de la saga, « Mad Max Fury Road », l’Interceptor refait son apparition mais sera rapidement détruite et transformée en machine de guerre. Dans ce dernier opus, la Falcon n’est plus la seule star du film. En effet, des Cadillac, des Volkswagen Coccinelle ou encore une Chrysler sont utilisées et costumées pour répondre aux besoins du film.

La Ford Falcon XB Coupée de 1973 du film Mad Max n’a donc plus grand-chose d’origine mais reste un véhicule mythique qu’il est impossible de dissocier de la série Mad Max. 

Nous utilisons des cookies pour analyser le trafic du site internet et y personnaliser son contenu.